Colocation, uniquement pour les étudiants ?

Louer est devenu une véritable compétition entre locataires dans les plus grandes villes. C'est à celui qui apportera le plus de garanties et le meilleur revenu qui remportera le bien tant attendu. La pénurie est si grande sur Paris que la plupart des classes populaires ont été repoussées en grande banlieue tant les prix se sont envolés. Autrefois cantonnée aux seuls étudiants, la colocation est désormais une porte de sortie intéressante pour les jeunes cadres qui désirent vivre dans un appartement plus grand qu'une studette sans ascenseur.

Le fonctionnement de la colocation est limpide. En lieu et place d'avoir un seul locataire pour un bien immobilier, vous en avez 2, 3, 4 ou plus. Ainsi le bail est signé par tous les locataires, et l'ensemble des revenus et des garanties des futurs locataires sont regroupés pour former un revenu global. Ainsi au lieu de difficilement louer une studette de 20m² pour 600 euros, le futur locataire s'associe avec trois amis et pour 2.000 euros, ils pourront trouver un appartement pour 4 personnes. En effet, le coût de location de toutes les pièces, autres que les chambres, est réparti entre tous les locataires. Ainsi, au lieu d'avoir sa propre cuisine et son propre salon, notre futur locataire partagera sa cuisine, son salon, sa salle de bains, ses toilettes avec ses colocataires.

La colocation était surtout répandue chez les étudiants et les jeunes diplômés. Leurs revenus seuls ne leur permettaient pas de s'installer en solo. Mais avec la forte hausse des prix des loyers, et des prix de l'immobilier en général, la colocation est devenue aussi tendance chez les jeunes cadres, et même chez les retraités. Les cadres trentenaires, malgré de bons revenus, peuvent avoir du mal à louer sur Paris. En se regroupant, ils peuvent obtenir des appartements plus en adéquation avec leur niveau de vie. Le départ d'un colocataire s'explique alors souvent par sa volonté de fonder une famille. Les retraités ne sont pas non plus laissés à l'écart de la colocation. Une faible retraite, des prix qui s'envolent et les retraités n'hésitent plus à louer ensemble. Ils bénéficient ainsi de meilleures conditions de vie, mais luttent aussi contre la solitude.

Même si la colocation semble avoir tous les avantages, son inconvénient principal reste le très faible nombre de propriétaires acceptant ce mode de location. En effet, pour un propriétaire, le départ d'un seul colocataire implique la signature d'un nouveau bail et peut entraîner des difficultés de paiement du loyer. La jeunesse des colocataires est aussi souvent un point mis en avant pour expliquer la désaffection des propriétaires pour la colocation.

La colocation n'est donc que l'une des nombreuses pistes qui s'ouvrent à vous si vous désirez louer un bien ou encore si vous désirez louer votre bien. Attention toutefois, la cohabitation si idyllique qu'elle peut sembler à l'origine peut parfois être un fardeau pour tous les locataires.

Commencez la visite